Archives de catégorie : Actualités

Actualités

Qui désinforme ?

Que les agents de la mairie se rassurent totalement : aucun d’entre nous n’a dit, ni même pensé que leur intégrité professionnelle pouvait être mise en cause.

Ceux qui étaient présents le 20 février 2014 (réunion publique) ont bien entendu M. Denis Roux prononcer ces mots mais non Gérard Fey.

Le plus surprenant (mais est-ce vraiment surprenant ?) c’est que M. Denis Roux, sur son site de campagne, place ses propres mots dans la bouche de Gérard Fey.

La communication en questions…

La communication à Noyarey, parlons-en puisque d’aucuns pensent que ce serait un réel atout de notre village.
Effectivement, il y a ceux qui communiquent et il y a ceux qui parlent.
La communication, la «com», comme on la dénomme souvent, sert à habiller la réalité, à la rendre plus belle, à faire vendre des produits, des idées, elle attire l’oeil…
La parole est différente; elle peut se donner, elle se respecte et surtout elle engage.
La «com» s’adresse au consommateur pour tenter de satisfaire ses désirs alors que la parole interpelle le citoyen et l’informe en lui donnant réponses à ses interrogations pour lui permettre de se forger une opinion.
La parole libère et rend autonome alors que la «com» enferme dans un monde idéalisé.
La «com» ne supporte pas l’imperfection, elle ne laisse pas de place à la remise en question, chez elle tout doit sembler parfait alors que la parole permet le dialogue, la négociation et vise le compromis dans l’intérêt de tous.
Alors effectivement à Noyarey, on communique, le journal local, (le Dauphiné Libéré pour ne pas le nommer) nous abreuve abondamment depuis quelques semaines de la photo du maire sans autre message que de montrer son image, comme pour montrer qu’à Noyarey, il est toujours omniprésent et paraît incontournable.
Et que dire du bulletin d’informations municipales ? Où s’expriment les voix différentes, où s’expriment d’autres points de vue, la pensée des habitants de Noyarey serait-elle unique ?
La liste «Vivons et décidons ensemble» conduite par Gérard Fey n’utilise pas les services d’une agence de communication ou d’un quelconque conseiller spécialiste en la matière pour élaborer et diffuser ses idées.
Ce sont ses membres qui réfléchissent, débattent et confrontent leurs idées, souvent différentes, pour s’accorder sur un compromis.
Au mot «communication», nous préférons, «parole», «écoute», «information», «débat», «partage», ce n’est pas dans le même registre évidemment mais c’est celui qui nous correspond et c’est ce qui marque notre différence.
Nous répondrons toujours présents pour vous écoutez, répondre à vos questions et débattre des problématiques de la commune ensemble.
Pour conclure, quand on annonce que les travaux de la future salle polyvalente débuteront juste après la fête du village du 15 septembre 2013, c’est de la «com» ou c’est une parole ?
Nous vous laisserons juger !

Etude des finances de la commune

I- QUELLE GESTION POUR NOYAREY ?

A /LE CONSTAT

La présente étude se base sur les derniers comptes réels et définitifs produits : ceux de l’année 2012 (Source : ministère des finances)
La situation de la commune de Noyarey (2309 habitants au 1er janvier 2012) est comparée à la moyenne des situations des communes semblables. (Communes de 2000 à 3500 habitants appartenant à un groupement fiscalisé)

Les principaux enseignements de cette étude sont les suivants :

1-Une grosse pression fiscale :

Le montant des impôts locaux est de :

  • pour la moyenne des communes : 343€ / habitant
  • pour Noyarey : 485€ / habitant (soit+ 41 %)

Alors que le taux d’imposition de la taxe d’habitation est voisin de la moyenne  (11,23 pour Noyarey ; 12,54 pour la moyenne des communes semblables), le taux d’imposition de la taxe foncière est très supérieur  (17,74 pour la moyenne des communes ; 28,29 à Noyarey ; soit  +59%)

2-Un endettement important et encore durable :

La dette se monte à :

  • pour la moyenne des communes : 716€ / habitant
  • pour Noyarey : 978€ / habitant (soit +37 %)

Ce n’est qu’en 2017 et à condition de ne pas contracter de nouveaux emprunts que l’endettement de Noyarey pourrait rejoindre celui de la moyenne des communes comparables.

3-Des coûts de fonctionnement élevés :

Les coûts de fonctionnement (total des dépenses courantes annuelles) sont de :

  • pour la moyenne des communes : 709 € / habitant
  • pour Noyarey : 871€ / habitant (Soit + 23%)

 

Au sein des dépenses de fonctionnement , les plus importantes sont les dépenses de personnel  (elles représentent en moyenne près de la moitié  : 46% du total des dépenses de fonctionnement)

  • pour la moyenne des communes, elles sont de : 326€ / habitant
  • pour Noyarey : 393€ / habitant (soit +20%)

 

Après le personnel, les dépenses les plus importantes sont les « achats et charges externes » (elles représentent en moyenne 30 % du total des dépenses)

  • pour la moyenne des communes, elles sont de : 211€ / habitant
  • pour Noyarey : 282€ / habitant (soit +33%)

B – CONCLUSION et MOYENS d’ACTION

La situation financière de la commune n’est pas bonne.
Bien que la pression fiscale soit très forte, l’importance des dépenses de fonctionnement est telle que la gestion courante ne permet pas de dégager de bonnes capacités d’autofinancement . Celles-ci sont inférieures de 12 % aux capacités d’autofinancement des communes comparables.

Les possibilités d’investir dans des constructions ou des équipements sont donc limitées ; d’autant que le recours à l’emprunt ne peut être que très partiel et étalé dans le temps, au regard du niveau d’endettement déjà atteint.

Le projet de gestion devra tenir compte du caractère peu extensible des recettes en raison de la pression fiscale déjà très importante, et envisager un examen rigoureux des dépenses courantes et de leur évolution.

Les capacités d’autofinancement devront être mises au service d’un plan d’investissement réaliste et équilibré sur plusieurs années dans le contexte d’une approche qui ne saurait exclure la recherche de partenariat ,de co-équipements et d’utilisations partagées.

Demande de salle de réunion pour la liste

L’accés à une salle de réunion pour le travail de réflexion de la liste « vivons et décidons ensemble » a été demandé par le courrier ci-joint de Gérard Fey le 13 décembre dernier, nous ne savons toujours pas à ce jour quelle suite le maire, qui a accusé réception de ce courrier le 14 décembre 2013, entend lui donner.

Nous pensons que le vivre ensemble c’est au moins permettre l’expression de la démocratie.

Cliquez-ici pour accéder à la lettre du 13/12/2013 : Courrier du 13/12/2013