La communication en questions…

La communication à Noyarey, parlons-en puisque d’aucuns pensent que ce serait un réel atout de notre village.
Effectivement, il y a ceux qui communiquent et il y a ceux qui parlent.
La communication, la «com», comme on la dénomme souvent, sert à habiller la réalité, à la rendre plus belle, à faire vendre des produits, des idées, elle attire l’oeil…
La parole est différente; elle peut se donner, elle se respecte et surtout elle engage.
La «com» s’adresse au consommateur pour tenter de satisfaire ses désirs alors que la parole interpelle le citoyen et l’informe en lui donnant réponses à ses interrogations pour lui permettre de se forger une opinion.
La parole libère et rend autonome alors que la «com» enferme dans un monde idéalisé.
La «com» ne supporte pas l’imperfection, elle ne laisse pas de place à la remise en question, chez elle tout doit sembler parfait alors que la parole permet le dialogue, la négociation et vise le compromis dans l’intérêt de tous.
Alors effectivement à Noyarey, on communique, le journal local, (le Dauphiné Libéré pour ne pas le nommer) nous abreuve abondamment depuis quelques semaines de la photo du maire sans autre message que de montrer son image, comme pour montrer qu’à Noyarey, il est toujours omniprésent et paraît incontournable.
Et que dire du bulletin d’informations municipales ? Où s’expriment les voix différentes, où s’expriment d’autres points de vue, la pensée des habitants de Noyarey serait-elle unique ?
La liste «Vivons et décidons ensemble» conduite par Gérard Fey n’utilise pas les services d’une agence de communication ou d’un quelconque conseiller spécialiste en la matière pour élaborer et diffuser ses idées.
Ce sont ses membres qui réfléchissent, débattent et confrontent leurs idées, souvent différentes, pour s’accorder sur un compromis.
Au mot «communication», nous préférons, «parole», «écoute», «information», «débat», «partage», ce n’est pas dans le même registre évidemment mais c’est celui qui nous correspond et c’est ce qui marque notre différence.
Nous répondrons toujours présents pour vous écoutez, répondre à vos questions et débattre des problématiques de la commune ensemble.
Pour conclure, quand on annonce que les travaux de la future salle polyvalente débuteront juste après la fête du village du 15 septembre 2013, c’est de la «com» ou c’est une parole ?
Nous vous laisserons juger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *